Theme Premium : une bonne idée ?

Quand on lance un site Internet, et qu’on n’a pas forcément un gros budget pour la production, on se tourne « naturellement » vers un thème ou template site pour habiller son site.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un thème Premium, c’est un mix entre un habillage graphique et un ensemble de fonctionnalités prédéfinies pour un système de gestion de contenu (comme WordPress, PrestaShop etc.).

Et il existe une sorte de tradition chez les développeurs, celle de tirer à boulets rouges sur les thèmes Premium. Pour plein de raisons, des bonnes, et des moins bonnes. Personnellement, ça fait pratiquement 10 ans que j’utilise ce type de thèmes, et je vous propose ici ma vision des choses (attention, réponse de Normand Inside).

Les avantages d’un thème premium

Choisir un thème Premium pour son projet Web, c’est hyper tentant : les sites de démonstration sont magnifiques, on peut importer tout un tas de contenu en quelques clics, il y a plein de fonctionnalités ultra sexy, par exemple un builder de page, des extensions à la pelle, bref, ça fait rêver.

Et puis, il faut dire qu’il y a aussi une base de connaissances, un support, un forum dédié, une communauté d’utilisateurs, même si on n’y connaît rien on doit pouvoir s’y retrouver !

Et le prix : une bombe ! Pour une cinquantaine d’euros, on a un vrai site professionnel (Ok, faut rajouter un domaine et un hébergement) ! Hyper tentant, je vous dis

On va nuancer tout ça par la suite, bien entendu. Les avantages d’un thème Premium sont pourtant bien réels (dans certains cas).

willy-bloated

Création d’un site événementiel

Le propre du site événementiel, c’est de ne pas durer. Du coup, investir des mille et des cent dans un site qui doit durer six mois tout au plus ? Ce serait une erreur. D’autant plus que si c’est un site événementiel, il y a fort à parier que la communication va se faire sur les réseaux sociaux ou bien off-line. Pas besoin d’avoir un maximum de visibilité sur les résultats de recherche naturelle.

Du coup, ça ne sert à rien d’injecter énormément de budget, d’autant plus que les fonctions de location ou de réservation peuvent être prises en charge par un plug-in, et que, côté graphique, quelques parallaxes et un peu de vidéo feront largement l’affaire (et une bonne charte graphique, et un bon marketing, et du social media, et une newsletter, un community manager etc…. Ok, je sors).

Création d’un site personnel

Pour un petit site personnel, comme un blog, ou un petit portfolio, à quoi ça sert de partir sur un développement full stack ? À part se prendre le chou ?

Là encore, un thème Premium fera parfaitement l’affaire : une charte graphique propre, un coup de CSS, un formulaire de contact, et terminé !

Création d’un petit site qui évoluera peu

Idem pour un petit site, de quelques pages : aujourd’hui, les projets qui réussissent le mieux sont souvent de gros sites, avec de gros budgets. Du coup, si on veut juste créer un site de quelques pages, on peut tout à fait attaquer avec un petit WordPress et le thème qui va bien.

Remarquez, on pourrait tout aussi bien faire ça en dur

Peu de besoins en matière de visibilité

Si on se fout complètement de la propreté du code source et de l’optimisation de son crédit de crawl, des performances du site en matière de temps de chargement et d’UX, pas de problème : on peut prendre ce qu’on veut, tant que le rendu en front-office est ok (mais quid des temps de chargement ?) …

Pour l’utilisateur qui n’y connait rien

Trève de sarcasme, il y a UN cas où un thème Premium est OK : c’est quand il est préparé par un bon prestataire, qui va, justement, lisser toute la partie technique pour livrer un truc propre, efficace, et rapide. Là, bien préparé, et avec une petite formation, le thème Premium prend tout son sens.

Les inconvénients d’un thème Premium

En fait, quand on n’a pas de besoins très précis, et qu’on veut quelque chose de basique (une mise en page propre, du contenu, un formulaire de contact, peu de trafic etc.) un thème Premium, ça passe !

Là où ça devient plus compliqué, c’est quand on veut justement lancer un vrai projet avec un business plan, avec des objectifs financiers, avec une durée de vie du site supérieure à 1 an, avec un besoin d’évolution etc.

Là, c’est plus du tout la même histoire.

Not happy
Optimiser un thème Premium, c’est super fun !

Le thème a-t-il de l’avenir ?

Qu’est-ce qui va se passer si, dans deux ans, l’éditeur du thème arrête de maintenir son produit ? Tout va se casser la gueule à la prochaine mise à jour de votre CMS favori !

Le lockin

Ca, c’est la bête noire d’un tas d’utilisateurs : le lock in. Pour faire court, cela veut dire que vous êtes prisonniers de votre thème. Impossible d’en changer, sous peine de devoir tout refaire.

Le lock-in est très souvent lié à l’utilisation abusive de shorts code, ou d’un builder de page propriétaire (Visual Composer, Cornerstone, Divi builder etc). Sortir du système, c’est se retrouver avec du contenu inutilisable. Donc choisissez bien votre produit, car si vous devez faire évoluer tout ça ici quelques années, soyez sûr d’être libre comme l’air et de pouvoir utiliser vos contenus comme bon vous semble.

Les performances

En général, quand on n’est ni intégrateur, ni développeur, c’est normal de s’orienter vers un thème Premium. Le souci, c’est qu’en qualité de débutant, on doit aussi choisir un serveur qui ne coûte pas cher, comme un hébergement mutualisé.

Et ce mariage entre un hébergement à la puissance modérée et un thème ultra lourd, ça se passe rarement bien. Le résultat, c’est un site lent, qui chargent mal, et qui fait fuir l’utilisateur.

Et je ne parle que des performances coté navigateur : le poids de votre thème et de la base de données liée aura aussi une incidence sur la durée de vie de votre projet.

Certains builders de page sont carrément toxiques pour un serveur SQL, s’ils sont mal utilisés.

La personnalisation

Il y a une fausse promesse commune à tous les thèmes Premium : celle de vous rendre parfaitement autonome, même si vous n’y connaissez rien de rien en intégration Web.

everybody lies

La vérité, c’est que quand vous allez devoir personnaliser votre thème, vous serez confrontés à un dilemme : utiliser le builder de page à fond, et générer un code source absolument dégueulasse, ou mettre les mains dans un thème enfant et passer des heures à vous former aux joies de l’HTML, du CSS, de Jquery et du PHP…

A créer des thèmes plus ou moins fait pour tout le monde, on ne crée de thème spécialisé pour personnes !

Comment optimiser un thème premium ?

Vous avez acheté un thème Premium et vous voulez l’optimiser à fond, le personnaliser, bref, le transformer en solution professionnelle ? Bienvenue en enfer !

La personnalisation

Vous allez devoir créer un thème enfant. Inutile de chercher à personnaliser proprement directement dans le thème, ça n’est pas possible avec les outils qu’on trouve aujourd’hui. Je le sais, je les ai pratiquement tous testés !

Si vous voulez faire quelque chose de carré, il va falloir apprendre à surcharger, greffer/dégreffer des fonctions, éditer votre CSS, remplacer votre HTML, créer des fichiers de templates, manipuler le Javascript etc.

Dès lors que vous voulez sortir du cadre préétabli par le designer du thème, ou les développeurs du builder, vous devez apprendre certains rudiments en intégration et en développement.

Et croyez-moi, ça prendra du temps, et ça se fera dans la douleur

Theme Premium : une bonne idée ?

L’optimisation des performances

Vous voulez proposer une expérience utilisateur décente à vos visiteurs ? Vous allez devoir optimiser vos temps de chargement. Deux possibilités : soit vous cassez votre tirelire pour vous acheter un plug-in de cache, soit vous optez carrément pour une solution de cache côté serveur.

Mais dans les deux cas, pour faire ça comme il faut, et avoir des perfs au top, ça vous prendra du temps, vous allez devoir vous former, et ça va vous coûter du pognon !

Vouloir utiliser un thème bourré de fonctionnalités, ça a un coût : soit vous prenez un serveur super costaud, qui pourra encaisser ce poids-lourd, et vous y mettez le prix, soit vous prenez un serveur plus modeste, qui coûte moins cher, mais vous passerez du temps à alléger tout le système…

Alors, premium ou pas ?

« Ben ptêtre ben qu’oui, ptêtre ben qu’non ! Ca dépend ! » Ca dépend du projet, du serveur, du thème, du builder, de la durée de vie espérée du site, du budget que vous avez, mais surtout, surtout, ça dépend de vous, de vos compétences, de vos envies, de vos ressources, de votre pugnacité !

Vous apprendrez énormément en prenant un thème Premium que vous optimiserez ! Optimiser une usine à gaz, c’est dur, ça prend du temps, mais c’est très formateur. À vous de voir si vous avez le courage de vous lancer dans une aventure de ce genre !

Où acheter un thème Premium ?

Il y a trois géants sur le web, qui se tirent la bourre pour devenir THE plate-forme de thèmes à tout faire :

  • ThemeForest (à boire et à manger, où le meilleur côtoie le pire)
  • Elegant Theme (et son fer de lance Divi, une redoutable usine à gaz)
  • Template Monster (globalement, c’est pas mal, mais ça reste lourd)

Et un thème « Pas Premium » ?

GeneratePress ! Un thème léger, très pratique et customisable à souhait… Si vous êtes développeur ! A réserver aux utilisateurs avertis !

A propos de l'auteur
Charles Annoni

Charles Annoni est chef de projet web depuis 2008. Formateur en référencement naturel, E-commerce et Webmarketing (Groupe FIM, AIFCC, IAE de Caen), il est également Webmaster Freelance et accompagne les entreprises dans leur développement sur le web.